quand il est mort le poète. . . chantait un autre poète que l'on entend plus beaucoup d'ailleurs. . .  je ne sais pas pourquoi !


d'une terrible douceur, monsieur 100.000 volts nous chantait


"on enterra son étoile dans un grand champ de blé . . . c'est pour ça que l'on trouve dans ce champ des bleuets . . ."

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_11

 

Meilland, encore lui, cultive, depuis 2007, de superbes étoiles scintillantes de soleil sous le nom de Jean Cocteau

 C comme jean Cocteau

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_01
non ce n'est pas le cd de gilbert bécaud qui sert de support . . .

 

mais qu'annonce ce bouton joliment érigé ?

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_02

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_03

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_04

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_05

 

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_07

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_08

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_09

une belle évolution, de superbes couleurs cuivrées qui rappellent les berlingots de mon enfance !

 

balanicole_2016_11_les nouveaux rosiers de balanicole_c comme jean cocteau_10

encore un peu jeune, tout neuf dans le jardin, il n'a pas "explosé" en 2016. . . 


mais j'ai confiance, au printemps prochain, jean cocteau sera un magnifique soleil couchant par une belle et chaude journée d'été !

tiens, cette année je lui donnerai des bleuets pour compagnons !